Passion pêche compétition
Bienvenu sur le forum

Venez nous rejoindre en vous inscrivant

Et n'oubliez pas de passer par la rubrique Présentation

Pour les membres connectez vous simplement


Passion pêche compétition
 
AccueilPortailCalendrierS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 nos différents poissons blancs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 491
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 60
Localisation : Allier treignat

MessageSujet: nos différents poissons blancs   Mar 12 Juin 2012 - 13:23

le gardon


Autres appellations et noms locaux
gardon blanc, able gardon, blanchet, échatout, charin, gardêche, gardonne, roche, rossat, rotelle, rousse, rousseau, rousset, salogne, suiffe, sargue, vairin, vangeron, vairon, fagot, ...
Noms étrangers
anglais : roach allemand : Plötze ou Rotauge ou Rötel espagnol : el rutilo italien : scardola néerlandais : Blankvoorn
ailleurs : abramide, lasca, voorn, ruivaca, skalle,plotka
gardon galant (Leuciscus pigus) italien =pigo
gardon de l'Europe du Sud (Rutilus rubilio ou Leucuscus aula) italien = triotto
Description


Le gardon se repère facilement à sa couleur argentée, à ses nageoires et à ses yeux rouges. Corps fusiforme assez élancé. Dos verdâtre, flancs gris clair à reflets plus ou moins bleutés, nageoires jaunes orangé, yeux rougeâtre. Dents pharyngiennes placées en un seul rang.
Comparaison du gardon avec le rotengle :
le gardon a la nageoire dorsale à l'aplomb des nageoires pelviennes, les nageoires du rotengle sont plus rouges, le rotengle a la bouche inclinée vers le haut.
D imensions
La taille courante est de 10 à 15 cm. Les gros gardons atteignent 1kg (40cm). Les poissons de taille supérieure sont des ides (ou des hybrides de gardon et de brème).

Record en 1978 : un gardon de 42cm pour 1,150kg pêché dans la Sarthe (source Connaissance de la Pêche)
Ce record a probablement été amélioré.

Spécimen en Irlande à partir de 907g (2 livres). Record = 1,285 kg rivière Blackwater en 1970.
Habitat
Rivières, canaux, lacs et étangs. Le gardon supporte une eau légèrement saumâtre.
Distribution
Indigène, fréquent dans toute la France.
Comportement
Vit en bancs à la fois pour se protéger et pour la recherche d'alimentation.
Le gardon se nourrit sur le fond ou entre deux eaux de végétaux et de petits animaux : invertébrés, crevettes, escargots, larves d'insectes. Lorsque les ressources alimentaires sont rares, les gardons deviennent végétariens, mais dans de telles conditions, ils restent de petite taille.
Le gardon est une espèce très prolifique, il peut rapidement être en trop grand nombre dans les étangs à gestion mixte (truite et poissons blancs).
Reproduction et longévité
Le gardon devient adulte à partir de 2 ou 3 ans. La reproduction s'effectue au printemps. Les mâles à cette époque, sont couverts de boutons blancs appelés "boutons de noces". Les oeufs pondus à faible profondeur sont accolés aux végétaux aquatiques et mesure 1 à 1,5mm de diamètre. La femelle pond de 20.000 à 30.000 oeufs. Tous les gardons d'un même plan d'eau se reproduisent en même temps.
On peut reconnaître les mâles de gardons uniquement pendant la période de fraie à des tubercules conique sur le corps et en particulier sur la partie antérieure.
Hybrides : le gardon s'hybride souvent avec le rotengle, la brème et l'ablette. Anglais = hybrid, Allemand = Kreuzungen, néeerlandais = Daarvan
Hybridation du gardon et de la brème, nombre de rayons sur la nageoire anale.
brème 23 à 29
gardon 8 à 12
hybride 14 à 19
LLe gardon peut vivre jusqu'à l'âge de 15 ans.
Pêche du gardon
Techniques de pêche conseillées : pêche au coup, pêche à l'anglaise (waggler, stick-float), pêche au feeder
Appâts recommandés : articots, ver de vase, chènevis, blé, pain, ...
Revenir en haut Aller en bas
http://1957michel.lebonforum.com
michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 491
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 60
Localisation : Allier treignat

MessageSujet: nos différents poissons blanc   Mar 12 Juin 2012 - 13:29

la breme

la brème commune : Abramis brama (Linnaeus, 1758) - Cyprinidés
la brème bordelière : Blicca bjoerkna (Linnaeus, 1766) - Cyprinidés
Autres appellations et noms locaux
brème, brémo, brême carpée, bremm, brenne, brassen, brémotte, platusso, ... plateau (grosse brème), plaquette (petite brème), bramer. A l'état jeune : henriot.
Brème bordelière : plaquette, aziot, blicke, hazelin, brêmette, plateron, ...
Noms étrangers
langue brème commune brème bordelière
anglais common bream,
skimmer (petite brème, plaquette) silver bream ou white bream
allemand Brachsen ou Blei Blicke ou Güster
espagnol ?
italien brama
néerlandais Brasem
Description
Corps très élevé, aplati latéralement (d'où son surnom de plateau). Anale très longue. La caudale, très échancrée, présente un lobe inférieur plus long que le supérieur. La tête est petite, la bouche est protractile (elle se déplie vers l'avant). L'œil est relativement petit. Un mucus abondant recouvre le corps. Le dos est gris-vert avec des reflets, flancs gris brunâtre, nageoires teintées de violet. Les adultes sont de couleur bronze avec des nageoires noires. La jeune brème se distingue de l'adulte par sa couleur argentée (silver).
Les petites brèmes appelées plaquettes sont argentées, elles se distinguent des autres Cyprinidés telles que gardons, par leur forme plus aplatie et par leur bouche tournée vers le bas.
Dimensions
Taille courante 40 à plus de 50 cm, poids entre 0,5 et 2,5 kg et jusqu'à plus de 5 kg. Spécimen à partir de 3,5 kg.
Record Pêche et Poissons = 5,780kg. Angleterre : 16lb9oz Buchinghamshire (1991)

Spécimen en Irlande à partir de 3,4kg (7,5kg). Record 5,320kg (1882)
La brème bordelière est plus petite elle mesure au maximum 30 cm.
Morphologie
51 à 61 écailles sur la ligne latérale, 24 à 30 rayons sur la nageoire anale.
Habitat
Vit en petits groupes dans les endroits profonds, calmes et herbeux des étangs, rivières, canaux et lacs de basse altitude.
Origine
Indigène en France.
Distribution
Partout en France, plus rare dans le sud-est. La brème bordelière est une autre espèce plus répandue dans le sud-ouest de la France. Elle est plus petite, à les yeux plus grands et les nageoires teintées de rouge.
Commune en Angleterre, en Irlande, présente en Écosse et au Pays de Galles.
Comportement
La brème se nourrit d'animalcules (crustacés, mollusques, larves d'insectes, chironomidés, larves de trichoptères, gammares) et de débris de végétaux qu'elle trouve dans la vase du fond. Les brèmes adultes se nourrissent selon deux modes. Sur le fond en utilisant leur bouche protractile pour creuser dans le sol et pour filtrer les aliments. Quand il n'y a pas assez d'invertébrés sur le fond, elles mangent les daphnies entre deux eaux.
Elles préfèrent les lacs, les rivières au courant lent, les canaux, et sont souvent en compétition alimentaire avec les carpes qui fréquentent les mêmes habitats.
Les brèmes se déplacent en banc. Elles se nourrissent plus particulièrement pendant les mois chauds, mais on peut la pêcher toute l'année.
Elle vit 15 à 20 ans.
Reproduction et longévité
Le mâle est mâture à 2 ans, les femelles entre 3 et 5 ans.
La ponte a lieu en mai-juin lorsque l'eau atteint 15°C. La femelle dépose 40.000 oeufs (par kilo de son poids) dans les plantes aquatiques. La taille des oeufs varie de 1,6 à 2mm. A cette époque, les mâles sont couverts de bouton blancs appelés "boutons de noces", ils deviennent agressifs et défendent un petit territoire.
Hybrides : Hybridation possible avec le gardon et le rotengle, les hybrides ne sont pas fertiles. Les plaquettes sont parfois confondues avec les hybrides de gardon et de brème. Anglais = hybrid, Allemand = Kreuzungen, néeerlandais = Daarvan
Longévité : la brème peut vivre jusqu'à 25 ans.
Pêche de la brème
Techniques de pêche conseillées : pêche au coup à la grande canne (avec élastique), pêche à l'anglaise (waggler), pêche au feeder
Appâts recommandés : asticots, ver de terreau, maïs, blé, pain


Dernière édition par michel le Mar 12 Juin 2012 - 13:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://1957michel.lebonforum.com
michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 491
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 60
Localisation : Allier treignat

MessageSujet: nos différents poissons blanc   Mar 12 Juin 2012 - 13:30

le goujon

le goujon : Gobio gobio (Linnaeus, 1758) - Cyprinidés
Autres appellations et noms locaux
goujonnette, goff, goiffon, gofi (Méditerranée), gobi, gouvin, gouvion, goyon, grougnau, goisson, gouju, bourot, trouan, grundel grasse, cabillat, troga, kress (Alsace), touret pour les gros sujet, nanard pour les intimes !
Noms étrangers
anglais = gudgeon allemand = Gründling ou Gressling espagnol = gobio italien = gobione
Description
Corps de section arrondie, tête massive avec deux barbillons situés à la commissure des lèvres. Les yeux sont placés très haut sur la tête. La caudale est très largement échancrée. La coloration est variable selon l'habitat. Le dos est jaune verdâtre, le ventre est blanc bleuté. Des tâches et des bandes longitudinales sombrent parcourent les flancs et le dos. La dorsale et la caudale sont aussi tachées de sombre.
Dimensions
Les plus gros goujons appelés tourets mesurent de 15 à 20 cm.
Record Pêche et Poissons = 220 g
Morphologie
Habitat
Rivières et étangs aux eaux claires et à fond de sable ou de gravier.
Distribution
Indigène, fréquent dans toute la France, il s'est raréfié par endroits suite à des pollutions.
Comportement
Il se nourrit de petits animaux qu'il recherche sur le fond.
Reproduction
La ponte se déroule à la fin du printemps. La femelle dépose environ 1000 oeufs de 2mm sur le sable ou les graviers. La croissance des jeunes est lente.
Pêche
Le goujon se pêche à la ligne flottante au vaseux (ver de vase), à l'asticot, au pinky ou avec des petits morceaux de ver de terre. C'est un poisson très amusant à pêcher car il fait des touches énormes et fréquentes. C'est un poisson idéal pour apprendre la pêche aux enfants.

Expérience personnelle
J'ai pris beaucoup de goujons, en particulier dans la Marne, en pêchant dans l'eau ("à trousse-culotte" ou à la "jambière"), dans le Tarin (un affluent du Blavet), dans le canal de l'Ourcq.


Dernière édition par michel le Mar 12 Juin 2012 - 13:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://1957michel.lebonforum.com
michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 491
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 60
Localisation : Allier treignat

MessageSujet: nos différents poissons blanc   Mar 12 Juin 2012 - 13:32

le rotengle

Autres appellations et noms locaux
gardon rouge, gardon de fond, louzou (Méditerranée), laquet, petaïre, plate, platelle, plateron, rosse, roche camuse, roseau, roche de fond, rousse carpée, suce-roseaux, salogne, sergent, rothauge, ...
Noms étrangers
anglais = rudd ou red eye allemand = Rotfeder ou Rothasel ou Maifisch espagnol = ??? italien = scardola néerlandais = Rietvoorn
Description

Forme élevée, bouche orientée vers le haut, la nageoire dorsale est placée en retrait des nageoires ventrales. Les nageoires du bord ventral sont pliées et forment une carène. Huit dents pharyngiennes placées sur deux rangs. Le dos est gris olive, les flancs sont gris clair et le ventre est blanc brillant. Les nageoires sont rouges vif, l'œil est rouge.
Comparaison du gardon avec le rotengle :
le gardon a la nageoire dorsale à l'aplomb des nageoires pelviennes, les nageoires du rotengle sont plus rouges, le rotengle à la bouche inclinée vers le haut.
Dimensions
Le rotengle peut mesurer 45 cm pour un poids supérieur au kilo.
Record Pêche et Poissons = 1,800kg.
Spécimen en Irlande à partir de 1kg (2 livres et 4 onces). Record = 1,390g lac Kilglass en 1959
Habitat
Eaux calmes ou peu courantes, riches en végétation.
Distribution
Commun partout en France.
Comportement
Le rotengle vit en banc et se nourrit à ou en dessous de la surface de l'eau. L'été il nage à la surface à la recherche d'insectes. Il consomme également des herbes aquatiques.
Il peut se nourrir sur le fond lorsque la majeur partie de la nourriture s'y trouve rassemblée.
Reproduction et longévité
Le rotengle atteint l'âge adulte à 3 ou 4 ans. La ponte se déroule au printemps, la femelle dépose 50.000 à 100.000 oeufs sur les végétaux aquatiques. La taille des oeufs est de 1,4 à 1,7mm.
Hybrides : le rotengle s'hybride avec le gardon, la brème et l'ablette. Anglais = hybrid, Allemand = Kreuzungen, néeerlandais = Daarvan
Le rotengle vit jusqu'à 17 ans.
Pêche du rotengle
pêche à l'anglaise (petit waggler), pêche au coup
Appâts recommandés : asticot, ver de vase, pain, maïs, ...
Pêche à la mouche : pêche avec un matériel léger, soie parallèle (DT), bas de ligne fin (14 ou 16 centièmes), hameçon 10 ou 12 (plus petits si les poissons sont méfiants).
Les mouches doivent être assez fournies tout comme pour la pêche du chevaine. Les imitations de fourmi conviennent bien.
Pêche possible au lancer avec un Buldo et une ou deux mouches.
Expériences personnelles
Dans la Seine il y a de gros rotengles, seuls les spécimens vert foncé avec les nageoires bien rouge sont identifiables, car il y a beaucoup d'hybrides (gardon, rotengle, brème).
J'ai pris quelques rotengles à la mouche en lac en pêchant le long des roselières.
Revenir en haut Aller en bas
http://1957michel.lebonforum.com
michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 491
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 60
Localisation : Allier treignat

MessageSujet: nos différents poissons blancs   Mar 12 Juin 2012 - 13:34

la tanche

la tanche : Tinca tinca (Linnaeus, 1758) - Cyprinidés
Autres appellations - Noms locaux
tanche verte, tanche dorée, beurotte, tancho, tenco, tiche, tinche, tinque, schleie (Alsace), les tanches d'un été, pesant environ 100 à 150 g sont appelées aiguillon.
Noms étrangers
anglais = tench allemand = Schleie espagnol = tenca italien = tinca néerlandais = Zeelt
Description
La tanche est trapue, ovale et recouverte de petites écailles profondément incrustées dans une peau épaisse et visqueuse. Elle a deux barbillons aux coins des lèvres. Les nageoires sont arrondies à leur extrémité. Chez le mâle, les nageoires ventrales deviennent plus épaisses et plus longues jusqu'à atteindre l'orifice uro-génital. Le dos va du vert olive au vert brun. Les flancs prennent une couleur irisée et le ventre est jaunâtre. L'œil est petit et de couleur jaune vif à orangé. Les nageoires sont arrondies et la queue à peine échancrée.
On peut distinguer le sexe de la tanche à la forme de ses nageoires pelviennes. Le mâle présente de très grandes nageoires en forme de cuillère alors que celles de la femelle sont plus allongées, plus pointues et plus triangulaires.
Dimensions
La tanche grandit lentement, à 3 ou 4 ans, elle atteint sa maturité, elle pèse alors de 500g à 1kg.
Les individus de taille exceptionnelle atteignent 60 cm, et pèsent jusqu'à 6kg.
Record Pêche et Poissons = 4,450kg.

Spécimen en Irlande à partir de : 2,7 kg (6 livres). Record = 3,560 kg rivière Shannon en 1971.
Morphologie
95 à 110 écailles sur la ligne latérale.
Habitat
La tanche préfère les rivières lentes, les étangs peu profonds, et les lacs de basse altitude. Elle aime les eaux à fond vaseux, de préférence assez chaudes, envahies de végétation.
Distribution
Indigène. On trouve la tanche partout en France, excepté dans l'extrême pointe de la Bretagne et le sud de la Corse.
Comportement
La tanche s'alimente la nuit en fouillant la vase à la recherche de larves d'insectes, de divers mollusques et de végétaux tendres. Elle ne se nourrit qu'en été et passe l'hiver immobile sur le fond, en une sorte de somnolence léthargique. Plus résistante que la carpe, elle supporte mieux les faibles concentrations en oxygène et peut rester longtemps vivante hors de l'eau.
Elle se déplace souvent en banc de quelques individus. La tanche trahi sa présence par les bulles de gaz qui s'échappent de la vase qu'elle fouille. Les meilleurs moment pour la pêcher sont le matin très tôt et le soir. Mais l'été elle mord à toutes heures, j'en ai pris en plein midi dans le Lot.
Reproduction et longévité
En période de frai, la tanche perd sa réserve et sa prudence. De mai à août, quand l'eau atteint 16° à 18°, elle se reproduit plusieurs fois (jusqu'à 9 fois durant les étés chauds). Une femelle de 500g pond environ 300 000 œufs de 0,8 à 1mm de diamètre qu'elle dépose dans la végétation. La taille des oeufs est de 1,3mm. Après 5 à 8 jours d'incubation, les alevins naissent et, grâce à leur organisme adhésif, se fixent sur les plantes aquatiques. Il s'en libéreront qu'après résorption complète de la vésicule vitelline, partie de l'œuf qui demeure accrochée à l'alevin et qui constitue sa réserve de nourriture.
En Irlande, la tanche fraie plus tardivement que les autres cyprinidés et requiert que l'eau soit à une température de 18 à 20 °C pour frayer. Par conséquent, le frai n'a lieu en général qu'à la fin juin ou en juillet.
La tanche vit 12 à 15 ans.
Pêche de la tanche
Technique de pêche conseillées : pêche au flotteur, pêche à l'anglaise (waggler), à fond, au quiver-tip (feeder), ...
Appâts recommandés : asticot, maïs, ver de terre, pain, ...
Voir pêche de la tanche
Bibliographie et crédit documentaire
Quel est-ce poisson ? (1958 - La maison rustique)
Fiche technique CSP (Conseil Supérieur de la Pêche)
Fishbase, office du tourisme irlandais
Revenir en haut Aller en bas
http://1957michel.lebonforum.com
michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 491
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 60
Localisation : Allier treignat

MessageSujet: nos différents poissons blanc   Mar 12 Juin 2012 - 13:35

l'ablette

l'ablette : Alburnus alburnus (Linnaeus, 1758) - Cyprinidés
Autres appellations et noms locaux
able, able argenté, ablé, aublatte, abiette, aubiat, auble, blanchet, blisson, mirandelle, rondion, sardine, garlesco (Méditerranées), laube, lauge (Alsace), lorch, ...
Noms étrangers
anglais = bleak allemand = Ukelei ou Laube espagnol= alburno italien = alborella
Description
Corps relativement long et aplati latéralement, couvert d'écailles peu adhérentes. La nageoire caudale est très échancrée. La mâchoire inférieur oblique dépasse la supérieure. Le corps est argenté, les nageoires sont transparentes . Ligne latérale complète jusqu'à la base de la caudale.
Dimensions
Taille 10 à 15 cm en général, jusqu'à 25 cm. Poids moyen 20 à 50g jusqu'à 200g.
Record Pêche et Poissons = 265g
Morphologie
Écailles long.: 48-58; Dorsale : 111/7-8; Anale.: 111/16-20. Dents pharyngiennes sur 2 rangs.
Habitat
Présente dans toutes les zones d'une rivière, à l'exception de la partie tout à fait supérieure. On la trouve aussi dans les lacs et étangs.
Origine
Espèce indigène.
Distribution
Très fréquente dans en France et dans l'ensemble de l'Europe..
Comportement
Vit en bandes nombreuses, à mi-hauteur ou en surface. Elle se nourrit d'insectes tombés à la surface et de crustacés planctonique.
Reproduction
La ponte a lieu d'avril à juin sur le gravier ou sur les végétaux. La femelle pond environ 1000 oeufs. Les alevins restent longtemps groupés. Pendant la période de reproduction le mâle est couvert de tubercules nuptiaux sur le dos et les flancs, et ses nageoires sont légèrement orangé.
Revenir en haut Aller en bas
http://1957michel.lebonforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: nos différents poissons blancs   

Revenir en haut Aller en bas
 
nos différents poissons blancs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» liste de différents poissons
» Les différents types de sièges
» Les différents types de réservoirs
» Les différents ressorts, amortisseurs, combinés filtés...
» Différents diamètres de filtres à huile bialbero

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion pêche compétition  :: LES DIFFERENTES TESCHNIQUES et LES POISSONS :: Mrs les poissons blanc-
Sauter vers: