Passion pêche compétition
Bienvenu sur le forum

Venez nous rejoindre en vous inscrivant

Et n'oubliez pas de passer par la rubrique Présentation

Pour les membres connectez vous simplement


Passion pêche compétition
 
AccueilPortailCalendrierS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 les carnassiers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 520
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 60
Localisation : Allier treignat

MessageSujet: les carnassiers   Mar 12 Juin 2012 - 14:34

le brochet : Esox lucius (Linnaeus, 1758) - Esocidés
Autres appellations et noms locaux
bec-de-canard, béchet, becquet, brocheton, brochette, brouché, brouchet, buché, carreau (jeune), filardeau, filaton (jeune), foursain, goulu, grand-bec, grand gousier, hecht, luceau, luces, luz, pansard, pognan, pogneau, requin d'eau douce, ...
A l'état jeune : lanceron, poignard, sifflet, bécot
Noms étrangers
anglais = pike allemand = Hecht espagnol = lucio italien = luccio néerlandais = Snoek
Description
Le brochet ne peut être confondu avec aucun autre poisson.
Corps allongé, une seule nageoire dorsale à l'aplomb de l'anale. Mâchoires en forme de bec de canard. 700 dents à l'intérieure de la bouche. 37 pores céphaliques répartis sur les mandibules. Dos brun-vert à noir, flancs marbrés, ventre blanc. Nageoire caudale fourchue. Ses grandes mâchoires sont garnies de plusieurs rangées de dents acérées qui pointent vers l'arrière.
Les yeux sont situés assez haut sur la tête, ce qui lui procure un champ de vision large vers le eau.
L'ensemble des trois nageoires dorsale, anale et caudale permettent au brochet de se propulser à grande vitesse. C'est un des poissons les plus rapides sur une courte distance.
Dimensions
Taille jusqu'à 1,30m, poids exceptionnel 27kg, couramment 50cm pour 1kg, les grands spécimens sont en général des femelles qui pèsent entre 10 et 20kg. La taille minimale de capture est de 50 cm.

Record magazine Pêche et Poissons = 24kg. Un record en Écosse : 53 livres anglaises
Spécimen en Irlande à partir de 9,1kg (20 livres) en rivière et 13,6 kg (30 livres) en lac. Record en rivière = 19 kg (42 lbs) en 1964 (rivière Barrow) et 17,2 kg (38 lbs 2 ozs) en lac
Morphologie
Nombre d'écailles sur la longueur :120/120; dorsale VI-VIII/13-15, anale VI-VII/10-13.
Habitat
De préférence rivière lente, étang et lac, mais on peut le rencontrer dans d'autres milieux : ruisseaux, estuaires (Irlande), mer Baltique.
Le brochet ne peut pas vivre dans un milieu pauvre en oxygène ou dans une eau acide.
Avec son long corps couvert de marbrures vertes, le brochet se confond avec la végétation où il attend pour bondir sur ses proies. Il se poste surtout dans les eaux peu profondes, proches des rives, mais en lac il peut aussi se trouver à plus de 10 mètres de profondeur au beau milieu d'un lac gigantesque.
Origine
Le brochet est une espèce indigène.
Distribution
Le brochet est présent partout en France, mais ses zones de reproduction (frayères) sont en régression. Pour se reproduire, le brochet a besoin de prairies inondables. Ces zones sont de moins en moins accessibles suite au re-calibrage des rivières ou à gestion des crues.
La principale cause de raréfaction est bien sur la surpêche car la pêche sportive aux leurres à de nombreux adeptes. Même si le no kill tend à se généraliser, il existe toujours des pêcheurs qui conservent tous les brochets y compris les sifflets qui ne font pas la maille !
L'espèce étant menacée, il est nécessaire de procéder à des rempoissonnements.
Comportement
Le brochet est un carnassier qui se nourrit essentiellement de poissons. Mais il mange aussi des batraciens (grenouilles, têtards), des petits rongeurs, des oisillons, ...
A partir de 8cm, le brochet devient carnivore. Les brochets se mangent entre eux s'il n'y pas assez de poissons fourrage (gardon, brème, ...), ce phénomène de cannibalisme est assez fréquent chez les poissons, il permet une régulation des prédateurs.
Surnommé requin d'eau douce, le brochet mange bien moins qu'on ne le dit. Il se nourrit toute l'année, plus activement en été. C'est un poisson à pêcher l'hiver quand les autres sont en léthargie.
Le brochet s'attaque de préférence aux poissons malades. Sa chasse est caractéristique, il arrive par en dessous d'un banc de poissons qui effrayés sautent en formant un éventail. Contrairement à la perche, il ne poursuit pas sans relâche un poisson qui fuit.
Le brochet est un des poissons d'eau douce les plus rapide. Il peut prendre de vitesse une truite sur une courte distance.
Reproduction et longévité
Elle a lieu de février à mai, les brochets migrent vers les zones de frayère dès la montée des eaux et la fluctuation des températures. La reproduction a lieu en eau peu profondes, dans des herbiers, des prairies inondées, ... Les femelles déposent de 30.000 à 60.000 oeufs.

L'incubation dure de 2 à 4 semaines. Les alevins restent fixés aux végétaux grâce à un organe adhésif situé sur la tête. Pour que le taux de survie soit important, il faut une hauteur stable d'eau pendant deux mois, sinon les oeufs s'assèchent. Dans l'Orne, c'est justement cette durée qui pose un problème et rend l'espèce vulnérable. Des frayères ont été mises en place sur les rivières Sarthe et Orne.

La maturité sexuelle est atteinte entre 3 et 4 ans. La longévité moyenne est de 13 ans, rarement plus de 15 ans.
Pisciculture ou esociculture
L'élevage des brochetons est réalisé dans des piscicultures spécialisées. L'esociculture consiste à produire des alevins de brochet.
La reproduction s'effectue avec des géniteurs capturés, les alevins ne s'alimentent pas de façon artificielle, il faut donc rempoissonner avec des alevins. Il faut les disséminer rapidement pour éviter le cannibalisme. Le brochet ne peut donc pas être élevé jusqu'à une taille de consommation comme la truite.
Pêche du brochet
Technique de pêche recommandées : pêche au vif, pêche au poisson mort posé ou manié, aux leurres, cuiller, poisson-nageur, jerk-bait, mouche à brochet, ...

En Irlande la pêche au vif est interdite mais la pêche à la traîne est autorisée. La pêche au poisson mort donne de très bon résultats en particulier avec des poissons de mer : hareng, éperlan, sprat, maquereau, ...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

le fondateur Michel

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Citation :
Une femme qui n'a jamais vu son mari pêcher à la ligne ne sait pas quel homme patient elle a
Revenir en haut Aller en bas
http://1957michel.lebonforum.com
michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 520
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 60
Localisation : Allier treignat

MessageSujet: les carnassiers   Mar 12 Juin 2012 - 14:44

la perche commune : Perca fluviatilis (Linnaeus, 1758) - Percidés
Autres appellations et noms locaux
percot, perchette, pierche, perchat, hurlin (Vosges), percho, perchot, perchaude, perchelle, perco (Méditerranée), hurlin, perdrix de rivière, zébrée
Noms étrangers
anglais = perch allemand = Barsch ou Flussbarsch espagnol = ??? italien = pesce persico, persico reale canadien = perchaude ( Perca flavescens ) néerlandais = Barrs
Description
La perche se repère facilement à sa couleur olive et à ses flancs aux stries verticales noires (5 à 7 bandes ). Deux nageoires dorsales épineuses sans intervalle de couleurs sombres. Les autres nageoires (anale et caudale) sont de couleur rouge. Le corps est couvert de petites écailles rugueuses. Ligne latérale sensiblement parallèle à la courbe du dos. Dos gris verdâtre, ventre gris blanchâtre. Les opercules sont épineuses. Attention en manipulant les perches, les piqûres sont douloureuses !
Le mâle se reconnaît par ses couleurs plus vives.
Tache noire à l'arrière de la première dorsale. Nageoires ventrales et anale orangées. Teintes variables selon le milieu.
Dimensions
Généralement de 20 à 30 cm pour 0,5 à 1,5 kg. Exceptionnellement 50 à 60 cm pour un poids de 3 à 4 kg.
Par endroit on constate un nanisme des perches généralement du au manque de nourriture ou à la surdensité.
Il n'y a pas de taille minimale de capture.
Record magazine Pêche et Poissons = 3,020kg.
Spécimen en Irlande à partir de 1,4 kg (3 livres). Record = 2,490 kg (lough Erne en 1956)
Habitat
Eaux stagnantes ou peu courantes, fleuves lents. Se regroupe en bande dans les arbres morts immergés, le long des constructions (pontons, piles de pont), entre les bateaux.
OOn la trouve rarement dans les lacs pauvres en alimentation ou bien acides. Elle n'est jamais présente dans les eaux courantes. Altitude maximum 1000 mètres.
Distribution
Partout en France, rare dans le Midi.
Comportement
LLa perche est un poisson vorace qui se nourrit de larves, d'alevins (gardon, chevaine, ablette, goujon, ...), d'insectes et de crustacés, elle se nourrit toute l'année.
Les perches chassent à plusieurs pour coincer les alevins près de la rive. Contrairement au brochet qui bondit une seule fois sur sa proie, la perche la poursuit jusqu'à l'attraper ou la louper ce qui arrive assez souvent. J'en ai vu une sauter sur la berge, et plusieurs fois des perches se sont assommées en heurtant notre barque sur la Marne.
Les perches ont un comportement grégaire, elles se regroupent en bancs. Les gros individus sont souvent solitaires. Dans certaines conditions, les perches sont si nombreuses qu'elles sont atteintes de nanisme, et deviennent cannibales.
La perche pond à partir de sa deuxième année. Ponte de mars à avril lorsque la température de l'eau atteint 14°C. Elle peut s'étendre jusqu'en juin par endroit. Chaque femelle pond environ 100.000 oeufs par kilo de son poids, de 2 à 2,5mm de diamètre. Les oeufs sont agglomérés en longs cordons accrochés aux végétaux (plantes aquatiques ou branches submergées). L'incubation dure 15 à 20 jours.
La perche vit une douzaine d'années. .
Alimentation
La perche est carnivore, elle se nourrit d'insectes, de crustacés, de mollusques et de poissons. A son menu on trouve donc petite bête, porte-bois, gammare, crustacés, écrevisse, ver de vase, ver de terreau, têtard, vairon, bouvière, ...
Pêche de la perche
Par moment elle saute sur tout ce qui bouge on peut donc la leurrer avec des poissons d'étain, des cuillers, des cuillers mouche, des cuillers vaironnées, des dandines, des tétines (pêche au biberon), ...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

le fondateur Michel

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Citation :
Une femme qui n'a jamais vu son mari pêcher à la ligne ne sait pas quel homme patient elle a
Revenir en haut Aller en bas
http://1957michel.lebonforum.com
 
les carnassiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [carnassiers] Le sandre au posé
» Transition été/automne : comment se comportent les carnassiers ?
» 05/12/09 JOURNEE PECHE AU CARNASSIERS LE TEIL 07
» [carnassiers] La pêche du silure depuis le bord : les bases
» Utilisation d'attractant et de pain pour carnassiers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion pêche compétition  :: LES DIFFERENTES TESCHNIQUES et LES POISSONS :: Mr Brochet-
Sauter vers: